Journal de bord de la restauration 2020

Un début d’année 2020 remplis d’examens 

Ayant terminé les examens du mois de janvier, nous pouvons à présent attaquer le semestre universitaire du printemps 2020. En parallèle, nous allons bien entendu consacrer notre temps libre pour avancer la restauration du planeur Neukom AN66B.

En effet, cette année sera essentiellement consacrée au fuselage de notre bel oiseau.

Nous vous invitons à nous suivre durant cette année pour voir comment ce beau projet de remise en vol évolue!

La situation actuelle à cause du CoVid-19

Comme vous pouvez l’imaginez, la situation dans le monde entier ne nous permet pas pour l’instant de continuer notre projet. Etant donné que l’EPFL n’ouvre pas ses portes aux étudiants les semaines, voir mois suivants, aucune personne est présente pour continuer ce projet. De plus, les contacts sociaux non nécessaires sont pour l’instant fortement déconseillés.

Ainsi, le projet est en grande partie en Stand-by jusqu’à nouvel ordre.

En espérant pouvoir vous amener des bonnes nouvelles dans un futur proche, nous souhaitons à toutes et à tous une bonne santé!

 

Quelques travaux effectués durant l’année

Bien que cette année ne semble pas du tout propice à la réalisation de notre projet de restauration, nous avons néanmoins pu effectués quelques travaux intéressants.

Tout d’abord, nous avons pu régler le problème de roulette de queue. En effet, la roulette de queue était bien trop rigide pour garantir un bon amortissement lors du décollage et de l’attérissage. De plus, la remplacer simplement par une roulette de queue n’était pas possible, car nous devons faire attention au centre de gravité du planeur.

Pour cela, nous avons pu concevoir une roulette de queue en deux parties, plus légère et plus résistante que tout ce qui se trouve sur le marché!

Le produit fini et anodisé pèse environ 370grammes et est prévu de resister à un effort allant jusqu’à ponctuellement 500kg.

  • Le premier point de faiblesse seront les roulements SKF W626-2RS.
  • Le deuxième point de faiblesse sera la déformation plastique de l’axe en titane Grad5 Ø6mm
  • Le troisième point de faiblesse sera la déformation de la jante en aluminium 6082 T6.

Cependant, si l’un des trois points de faiblesse venait à être atteint, la probabilité que le planeur soit endommagé sera quasiment certain…

 

Nous avons également pu terminer les supports d’accus pour mettre 2 accus au plomb ou Li-lon en parallèle. Les pièces sont faites en aluminium anodisé, en Titane grad 5 et en carbone laminé.

Le but était à nouveau d’obtenir un ensemble solide et résistant à toutes les contraintes, en étant le plus leger possible.

Le résultat semble être à la hauteur