Journal de bord de la restauration 2019

Le début d’année 2019

Le stress est grand, les examens s’approchent, les révisions poussent le cerveau des étudiants jusqu’à sa limite.

Ceci résume grossièrement le mois de janvier de cette année 2019. Etant donné que nous sommes tous en période examen, le temps que nous pouvons accorder au projet se raréfie. Certains on néanmoins trouvé le temps de continuer certains aspects de la restauration, tel que l’étude des pièces à remplacer et à créer pour le planeur et la remorque.

Voici quelques pièces qui ont été créées, tel que les tubes centraux des poignées des Aérofreins, des volets et du train rentrant et la pièce qui raccorde le frein à main de la remorque à ses freins via un câble.

 

 

Quelques pièces pour notre remorque

Après avoir terminé l’usinage de certaines pièces pour la remorque, nous sommes heureux d’avoir pu remettre en état le dispositif de freinage!

Nous avons également pu remplacer les tourillons de verrouillage du support de la queue du planeur dans la remorque.

A présent, nous nous consacrons aux supports d’empennages dans la remorque, car nous avons constaté que les empennages seraient indéniablement détruits si par malheur, nous devrions effectuer un freinage d’urgence avec la remorque. Ceci s’explique par le fait que les supports se replient sur eux-même si nous freinons. Nous sommes donc entrain de refaire des supports en bois qui seront monté de façon à ce que les empennages sont tenus correctement lors des déplacements.

 

 

Les leviers mis au goût du jour!

Grâce à Urban, membre actif de la restauration planeur, nous avons pu faire des nouveaux leviers en bois tournés avec une âme en aluminium pour actionner les aérofreins, train rentrant et volets de courbures. Ces manches doivent encore être peint aux couleurs réglementaires et ensuite installer à l’aide d’une vis M3 qui vient verrouiller le levier sur le support cylindrique en acier. Ainsi, le montage est simple, solide et esthétiquement parlant super!

 

L’aventure est donc loin d’être terminée!

 

Notre planeur peut à nouveau atterrir!

 

Après avoir terminé le semestre universitaire à l’EPFL, nous nous sommes remis au travail pour attaquer sérieusement la remise en état du planeur.

Nous avons donc tout d’abord démonté le train d’atterrissage du AN66 pour pouvoir dégraisser, contrôler et graisser tout le mécanisme. Ceci fût une tâche étonnamment simple. Par la même occasion, nous avons repeint le logement du train d’atterrissage. A l’opposé, nous avons eu beaucoup de souci pour démonter la jante du train, car celui-ci héberge un frein tambour et possède des dimensions inhabituelles. Nous sommes actuellement à la recherche d’un nouveau pneu et d’une chambre à air pour remplacer notre vieille roue de 1964!

La deuxième étape a été de démonter entièrement le tableau de bord avec ses instruments, pour découvrir leurs états plutôt prometteurs. Cela nous a également permis de changer tous les tuyaux d’arrivée d’air par du nouveau.

Ensuite, nous avons contrôler et graisser toutes les commandes pour garantir la durée de vie de ces pièces.

L’étape suivante est l’installation de la nouvelle roue principale et la roue de queue et la fabrication de nouveaux supports d’accus.

En parallèle, nous avons continuer à mettre en état la remorque. Celle-ci a reçu des nouveaux feux de position  et nous avons profiter de régler les freins.

Nous profitons de vous annoncer que nous allons être présent lors de la rencontre des planeurs anciens à Bellechasse, organisée par le OSV Schweiz, l’association des planeurs anciens en Suisse. Nous vous invitons vivement de nous y retrouver pour échanger des moments passionnants!

 

On a une nouvelle remorque! Ou presque…

 

Après avoir passé la journée à poncer la remorque, nous avons pu peindre entièrement l’abris de fortune de notre planeur. En effet, notre planeur est stocké dans la remorque. Nous devions donc garantir que celui-ci est à l’abris des intempéries. Pour cela, nous avons reçu de la peinture de la part de Monsieur Leipold de l’entreprise Nocorro Sàrl. La peinture qu’il nous a offert présente des caractéristiques hors paires, ce qui nous a permis d’appliquer un recouvrement ultra résistant de peinture haut de gamme sur notre remorque.  Le groupe de restauration du planeur remercie par ces lignes très chaleureusement Monsieur Leipold! Merci!

 

Nous avons ensuite continué par la fabrication d’un support de roulette de queue, pour pouvoir déplacer le planeur au sol. Celui-ci a été confectionné en appliquant directement les couches de fibres sur la queue du planeur, en protégeant au préalable le planeur. Nous avons pensé à mettre une couche épaisse de matière entre la queue du planeur et les couches de fibres pour découper par la suite ce moule et y mettre de la mousse. Cette mousse épousera la forme exacte de l’arrière de l’aéronef.

Pour finir, nous avons réussi a ranger la remorque avec le planeur entre les gouttes. Par malheurs, nous avons été aux premières loges lorsque l’ouragan s’est abattu sur l’aéroport le dimanche 11 août 2019 vers 18:30. Cependant, et grâce à la prévoyance de certains, nous avons tout pu mettre à l’abris sans subir de dégâts!

Nous nous réjouissons de la suite et espérons pouvoir partager d’avantages d’images avec vous!

 

Suite au prochain épisode!

 

Rencontre des planeurs anciens à Bellechasse

Après avoir été invité l’année passée par Pierre-André Walther de l’association Suisse des planeurs anciens pour leurs rendre visite à Courtelary lors de la rencontre annuelle du OSV, nous avons souhaité leurs montrer l’avancée de notre restauration lors de la rencontre annuelle qui se déroulait cette année à Bellechasse du 16 au 18 août 2019.

Tout comme l’année passée, nous avons été accueillis à bras ouverts pour échanger nos expériences autour d’une passion qui nous réuni! Nous souhaitons remercier en particulier Pierre-André Walther, Lukas Moser et Kurt Stapfer pour toutes les informations précieuses qui nous ont transmis durant cette chouette journée.

Merci beaucoup de la part du groupe de restauration de l’association Aéropoly!

Voici quelques images qui résument la journée. D’autres suivent bientôt!

 

 

Cette aventure qui a débuté à Sion le samedi matin à 5:00 heures et qui s’est aboutis avec des rêves et des projets pleins la tête quelque part entre le valais et le canton de Vaud vers 23:00 heures du soir nous motive d’autant plus de continuer et de réussir à remettre en vol notre vieille plume si belle aux yeux de tout admirateur de l’histoire vélivole. Sur ces mots, nous nous réjouissons de vous faire part de nos futures avancées!